Ineptie de la conduite automobile urbaine

Accident à tort faute de signalisation ou comment apprendre à conduire via son assurance… Imaginez la situation… vous vous rendez chez le médecin en voiture…

Vous êtes dans une ville où le stationnement sur voie de circulation est une tradition, une coutume… que dis-je? un commandement de la bonne pratique pour s’intégrer dans ce type de ville! Stationnement interdit et depuis surveillé par des agents via des caméras que vous ne voyez pas (que ce soit l’agent ou la caméra) et grâce auxquels vous recevez par votre bon facteur une amende!!!

Bon la situation est jetée à terre…

Je circule dans une rue à 4 voies: 2 allers et 2 retours…dont 1 bloquée par ces fameux stationnements illégaux!

Au feu, je veux me diriger sur la droite…je devrais me mettre sur la voie la plus à droite… isn’t it? Mais je ne peux pas!!! Donc à gauche…

Il n’y a aucune signalisation horizontale (marquage au sol) ni verticale (panneau) imposant le fait de se mettre à droite pour tourner à droite: donc 2 solutions… les 2 voies vont tout droit ou les 2 voies vont à droite (car il n’était pas possible de se diriger sur la gauche)

Au feu, se trouve une voiture placée sur la voie de droite, conduite par un jeune, qui a « tunningé » sa car…musique à fond,téléphone, genre « vroum, vroum, je me la pète »…. tu vas voir « je vais te la péter ta voiture » (je rigole…quoique!)

Donc comme je veux aller à droite, je mets mon clignotant pour éviter tout choc et double de vigilance, au cas où mon voisin de droite n’a pas vu mon envie de tourner…

Le feu passe au vert… je démarre et tourne très large pour encore éviter un choc…à peine pensé, ce fut fait! Choc latéral: porte arrière droite enfoncée et le coin avant gauche niveau bas de caisse et aile effleuré!

Car mon cher voisin allait tout droit, lui!

J’essaie de me garer pour ne pas gêner le reste des automobilistes…et là à peine sortie de ma voiture, encore secouée par le choc, j’entends hurler le jeune homme…comme quoi je lui ai coupé le devant…et quelques noms d’oiseaux pointent le bout de leur bec jusqu’à l’arrivée de 2 représentants de la loi.

Ces 2 shérifs genre « bonjour Madame, bonjour Monsieur, nous sommes les policiers »…je me dis « ok, vous êtes bons, vous! »

Ils expliquent que cela ne sert à rien de s’énerver et qu’il faut établir un constat…comme si on ne le savait pas et qu’on allait fuir devant eux!

Bon à part un accident…rien de bien intéressant!

Sauf qu’après quelques jours, j’apprends par mon assurance que c’est celui qui va tout droit qui a toujours raison…

Conclusion: aller toujours tout droit!!!! et allez-y à fond!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *