Blog

Moteur noyé, que faire ?

Malgré vos tentatives, votre voiture ne démarre pas. La batterie s’est-elle déchargée durant la nuit ? Attention, plusieurs démarrages ratés contribuent à noyer le moteur. Aussi, avant d’appeler un dépanneur, ces quelques conseils vous permettront de résoudre le problème.

Moteur noyé : les principales causes

Pour que le moteur puisse démarrer, il faut une combustion du carburant. Ce phénomène ne peut se produire sans ces trois éléments : l’essence, l’air et une étincelle. En pratique, lorsque vous démarrez, du carburant est injecté dans la chambre de combustion. Un trop-plein de carburant empêche l’air de rentrer et la combustion ne se produit pas. À ce stade, le moteur est noyé.

La défaillance de l’une des bougies d’allumage empêche l’étincelle indispensable à la combustion. Attendez-vous aussi à une surconsommation de carburant et à une perte de puissance. Donc, avant de redémarrer encore et encore, pensez à vérifier les bougies. Le cas échéant, il y a toujours la possibilité d’investir dans un moteur d’occasion et éviter de dépenser des sommes folles.

Investir dans un moteur d’occasion : les avantages

Solutions pour un moteur noyé

Si le moteur ne démarre pas au quart de tour malgré les entretiens réguliers et les vidanges, pensez à le remplacer. Encore une fois, il n’est pas besoin de dépenser des sommes astronomiques pour bénéficier d’une bonne motorisation. Aussi, n’hésitez pas à « chiner » sur le marché des moteurs d’occasion. Il s’avère plus judicieux de changer pour un moteur de seconde main plutôt que de se ruiner dans des réparations trop lourdes. Exit les problèmes de démarrage et de moteur noyé, votre véhicule retrouvera assurément sa première jeunesse.

Le changement de moteur s’apparente à une greffe indispensable pour optimiser les performances du véhicule. Il vous faudra faire appel aux services d’un mécanicien qui se chargera d’implanter le nouveau moteur dans la voiture. Il procédera ensuite aux divers raccords. Quoi qu’il en soit, opter pour un moteur d’occasion se révèle moins coûteux par rapport à l’achat d’une voiture neuve. De même, il est bien plus intéressant de remplacer le moteur plutôt que de remplacer plusieurs pièces maîtresses trop onéreuses.

Changer de moteur : les obligations à prendre en compte

Le remplacement d’un moteur n’est pas une opération anodine. À ce propos, la loi stipule qu’un tel changement ne doit pas entraîner des modifications sur l’état et sur le certificat de conformité de la voiture. En revanche, si le changement de moteur a pour but d’augmenter sa puissance et ses performances, alors, quelques procédures s’imposent. Il faudra notamment en faire la demande auprès de l’administration française. Pensez aussi à prévenir votre compagnie d’assurance.

N’oubliez pas la demande d’autorisation à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement. Cette institution déterminera si votre requête se révèle conforme aux prescriptions techniques qui s’imposent en matière de sécurité. Il va sans dire que le véhicule fera l’objet d’une inspection et d’un contrôle. Si le véhicule répond aux normes imposées par la loi, son propriétaire recevra le procès-verbal de réception à titre isolé ou RTI. Cela implique l’attribution d’un nouveau numéro d’immatriculation.