Blog

Accident en voiture de location, que faire ?

Lorsque vous décidez de louer une voiture, assurez-vous d’avoir une couverture pour les dommages sur le véhicule en location. En cas d’accident sans gravité, elle vous sauvera des dépenses qui peuvent être faramineuses. Par ailleurs, savez-vous quoi faire en cas d’accident avec une voiture louée ? Les réponses dans cet article.

Le point sur la location de véhicule

Tout véhicule mis en location doit bénéficier d’un contrat d’assurance automobile dont le prix est mentionné dans le contrat de location. Le locataire de la voiture règle le montant avec le prix de la location. La responsabilité civile est la garantie minimum offerte par ce contrat d’assurance auto.

Comment faire lors d'un accident en voiture de location

L’assurance auto en cas d’accident de la circulation

En cas d’accident, l’assurance souscrite lors du contrat de location prend en charge les dommages causés par le client aux autres voitures. 80 % du temps, le contrat de location d’une voiture inclut une assurance dommages. En cas de sinistre, vous devrez vous acquitter d’une franchise élevée. Même si la société de location vous vend des protections pour limiter cette dernière, cela reste onéreux et comporte des exceptions (pneus, bris de glace, etc.). Dans le cas où votre contrat de location n’inclut pas une assurance dommage ou vol, vous serez contraint de payer l’ensemble des réparations.

Les alternatives pour mieux se protéger et à un tarif abordable

Si vous souscrivez un contrat de location qui ne propose aucune base de protection en cas de vol ou dommages, le loueur vous proposera d’y souscrire en option. Dans ce cas, mieux vaut refuser et vous tourner vers les offres d’un assureur qui prend en charge la totalité des dégâts sur la voiture. À noter que ces derniers peuvent s’élever jusqu’à 80 000 euros. Lorsque vous êtes décidé à souscrire une assurance pour voiture de location auprès d’un assureur et non auprès de votre loueur, vous pouvez bénéficier d’offres intéressantes qui remplacent les protections proposées par ce dernier. Vous profitez également d’une option qui se substitue à l’assurance dommage ou vol si elle n’est pas comprise dans le contrat de location.

Vous avez le choix entre une couverture de rachat de franchise journalière et annuelle. La première vous couvre pendant les dates de votre choix, tandis que la seconde couvre la totalité de vos locations de voitures pendant une année entière.

Les bonnes réactions en cas d’accident avec une voiture de location

Personne n’est à l’abri d’un accrochage une fois en voiture. En cas d’accident avec le véhicule que vous avez loué, vous devez sécuriser la zone, remplir le constat et déclarer l’accident au loueur.

La sécurisation des lieux

Prendre des mesures de sécurité est la première chose à faire en cas d’accident de la circulation. Il faudra couper le moteur et allumer les feux de détresse afin que les autres automobilistes puissent vous voir. Enfilez ensuite un gilet de sécurité fluorescent avant de poser le triangle de signalisation à au moins 30 mètres de la voiture. Si l’accident a été causé par une infraction au Code de la route, prévenez les forces de police (en composant le 17) afin qu’ils établissent un procès-verbal. Si vous êtes sur l’autoroute, vous pouvez vous servir des bornes d’appel d’urgence.

Remplir le constat

Le constat est un document à remplir sur les lieux de l’accident avec les voitures impliquées. Le format papier est mis à disposition des locataires et il permet de noter les dégâts ainsi que les circonstances de l’accident. Par la suite, vous pourrez déclarer le sinistre à l’assurance. Les responsabilités de chaque partie seront déterminées à partir de ce document qui doit indiquer la date, l’heure et le lieu de l’accident. Cochez bien les cases qui correspondent à votre situation, puis vérifiez les informations renseignées par l’autre conducteur (permis de conduire, nom et adresse de l’assureur, etc.). Récupérez ensuite les coordonnées des témoins, puis signez le constat.

Si un désaccord avec l’autre conducteur a lieu, mentionnez-le dans la partie observations. S’il s’agit d’un constat au format électronique, il suffit de suivre les indications et de compléter les différents champs. Vous pouvez également ajouter des photos.

La déclaration de l’accident au loueur

En cas d’accident, les clients locataires peuvent appeler le numéro d’urgence fourni par l’entreprise. Avertir rapidement la société de location est nécessaire et vous ne devez jamais laisser la voiture sur place. Si vous n’êtes pas responsable du sinistre, les dégâts sont pris en charge par l’assurance du conducteur responsable. Si vous êtes responsable de l’accident, votre couverture sera différente en fonction du contrat d’assurance auquel vous avez souscrit.

La couverture en fonction de l’assurance souscrite

Il s’avère que la faute vous revient en cas d’accident de la circulation avec une voiture louée ? Sachez que la couverture de votre assurance ne sera pas la même en fonction du contrat que vous avez signé.

La souscription au contrat de base

Si vous avez signé un contrat d’assurance de base, notez que la location d’une voiture comprend une assurance au tiers. Concrètement, cela veut dire que vous êtes uniquement couvert pour les dégâts occasionnés par les autres. Les dommages subis par le véhicule loué, les dégâts corporels en cas de blessure ainsi que le montant de la franchise indiquée dans le contrat restent à votre charge.

comment agir accident voiture location

La souscription au contrat d’assurance complémentaire

Vous avez la possibilité de souscrire un contrat d’assurance auto complémentaire au moment de la signature du contrat de location d’une voiture. L’ensemble des dommages occasionnés en cas d’accident, aussi bien sur votre voiture que sur celles des autres parties impliquées, sera couvert conformément aux limites fixées par le contrat. Avec ce type d’accord, la franchise est le seul point qui reste à votre charge. Elle représente le montant qui reste à la charge du client locataire en cas de dommage sur le véhicule loué ou en cas de vol. En général, l’assurance facultative n’empêche en rien le locataire qui est responsable de l’accident de payer la somme prévue dans le contrat pour la franchise. Toutefois, il est possible dans certains cas d’opter pour une garantie qui prend en charge une part de la somme de la franchise, mais jamais l’intégralité.