Blog

Si tu perds ton permis, t’es mal ?

Sécurité routière : l’Australie joue sur l’originalité !

En France, les campagnes de sécurité routière jouent sur des mises en scène choquantes pour prévenir des dangers potentiels de la route . Mais elles sont rébarbatives et peuvent facilement lasser leur cible. Rien de plus déprimant que d’être informé par des campagnes résumées à du sang, des morts et des pleurs. En Australie, c’est bien différent. La prévention routière australienne joue sur l’humour en diffusant depuis le 10 juillet sa dernière campagne sur les écrans. Dans cette campagne australienne, ce n’est pas la mort qu’on risque mais plutôt la perte de son permis !

Un jeune qui perd son permis voit sa vie sociale, autrefois mouvementée, basculer vers une vie remplie de contraintes. Cette campagne australienne l’illustre bien : sans permis on est obligés de demander à maman de venir nous chercher après l’entrainement, on roule des pelles à sa copine sur la banquette arrière d’un taxi en gardant l’œil sur le compteur, et encore plus ridicule, on drague des nanas alors qu’on est en vélos. Cette campagne plutôt originale, incite les automobilistes à conduire prudemment  surtout pour garder leurs permis !

Si tu perd ton permis, t’es mal.

Tel est le slogan de la campagne qui illustre bien le pétrin (pour rester poli) dans lequel se retrouve un « sans permis ». Mais est-on réellement « mal » sans permis? Plutôt presque mal ! Certes, la voiture sans permis ne remplacera jamais votre ancienne voiture, mais une Ligier IXO vous permettra de rouler sans permis, sans taxi et surtout sans maman ! De plus, perdre son permis et rouler en moto ou en vélo en plein hiver ou au mois de juillet à Paris, c’est tout de même risquer d’attraper la crève. Il est donc toujours préférable d’opter pour une voiture sans permis.

Comment faire face sereinement à une perte de permis ?

Évidemment, si vous avez perdu votre permis, et que vous souhaitez malgré tout pouvoir vous déplacer de façon autonome, il vous faudra alors trouver une alternative pour au moins toute la durée de cette période sans permis, le temps que la suspension soit levée ou que vous repassiez l’examen. Pour ce faire, vous pourrez notamment acheter une voiture sans permis pas chère d’occasion, ou neuve si vos finances vous le permettent. Tout autour de vous, de nombreux concessionnaires ou particuliers proposent des modèles à des prix très abordables que vous pourrez ensuite revendre, si vous le souhaitez, lorsque vous aurez récupéré votre permis de conduire.

Plusieurs autres dépenses s’ajouteront à l’achat de ce véhicule, comme l’établissement de la carte grise sans oublier l’assurance de votre voiturette. Enfin, il est aussi important de garder à l’esprit que même si cette dépense n’était pas prévue, au final, il peut être assez facile d’y faire face, en revendant votre ancienne voiture par exemple. De plus, une voiturette sans permis consomme beaucoup moins d’essence qu’une voiture classique, ce qui se doit à sa puissance inférieure, ce qui induit donc que vos dépenses en terme de carburant seront elles aussi réduites.